Créer un site internet

Les années collège (partie1)

2eme partie : les Années collège

 

La grande révélation, fut le passage en Sixième, mes parents (ma mère s’était mis en concubinage entre temps), déménagèrent pour le Tarn et Garonne, plus exactement Caussade, dans une nouvelle cité d’HLM (on change pas une équipe qui gagne et puis pour apprendre à vivre en société y’a pas mieux, on se fait plein de copains, on reste pas enfermé devant la PlayStation à bouffer des cookies au Coca en prenant des kilos superflus …….)

 

Le passage en 6eme est l'occasion de découvrir de nouvelles matières :

Les sciences naturelles, la Technologie ou Sciences Physiques et…….l’Education Physique, plus communément appelée SPORT.

 

Et la grande spécificité de l’éducation physique dans tous les départements de France et de Navarre est de commencer le premier trimestre par, je vous le donne en mille,…. le CROSS COUNTRY, surtout lorsque tout à côté du Collège se trouve un Gymnase, entouré par un magnifique espace vert équipé d’une bonne petite côte, une bonne petite descente et le reste de plat.

 

C’est ainsi que je fis mes premières foulées ordonnées, avec un but bien précis (qui restera longtemps ma ligne de conduite) :

Rattraper coûte que coûte celui qui est devant, et éviter dans un même temps le retour de celui qui se trouve derrière …..

Précepte assez primitif certes mais qui demandera au fil des années beaucoup d’efforts et d’application, surtout dans le milieu du sport plus que dans celui des études.

Ce fut dès CES premières foulées que j’appris que dans CE sport, y’avait plus de grands ni de petits …. Mais que tout se passait ailleurs ….. (franchement où ??? à l’époque je n’en savait fichtrement rien)

Ce fut dès CES premières foulées que je su que ce sport là était fait pour moi, tant je gambadais joyeusement aux avant-poste de la meute, d’une facilité déconcertante, (mais savais je seulement à l’époque que c’était un sport ???? je ne crois pas).

Ce fut à ce moment là que je pris conscience peut être pour la première fois que toutes ces années passées là bas , à Terre Rouge à faire des 400m dans tous les sens de la cité, des 1000m endiablés dans les collines, n’étaient en fait que le prélude à quelque chose qui allait devenir pour moi comme un « art majeur ».

 

L’éducation physique en milieu scolaire, en 1977, était encore quelque chose de sérieux à mes yeux, certes on était loin du système soviétique ou de l’Allemagne de l’Est (on est une république quand même), mais à l’époque on hésitait pas à vous renvoyer en étude avec passage chez le proviseur, accrédité de 4 heures de retenue, si vous pointiez au gymnase en « jeans Lévis ou Lee Cooper »,

Je me souviens de la 6eme à la 3eme avoir toujours fait mon EPS en short et en tee shirt, en hiver comme au printemps sans pour autant m’enrhumer au moindre courant d’air, qui plus est le seul survêtement en coton ou en tergal que je possédais me servait de seconde peau après ces deux heures d’extases physiques et jubilatoires………

Très vite mon professeur d’EPS de l’époque , (Mr Fangiani, un super prof, mon préféré lors de la journée rencontre Parents-Prof, forcement :16 de moyenne en EPS au 1er trimestre seulement, car ça baisse un peu au 2eme a cause de la Gymnastique, la vraie, au sol avec tapis, barre, poirier, équilibre, roue…….après ça remonte au 3eme avec le Basket et surtout l’Athlétisme on reviendra plus tard …, le seul à me faire des éloges)….

Très vite, Fango comme on l’appelait, me remarqua (me dépista comme on dit dans le jargon) et me prit à la bonne ……

C’est normal, le premier trimestre c’est aussi l’époque des CROSS-COUNTRY en UNSS (à l’époque on disait ASSU) et le collège Pierre Darasse de Caussade comptait déjà quelques perles dans les plus hautes catégories ….. tant de sympathie à mon égard n’était donc pas fortuite, et c’est ainsi que je mis un premier doigt dans l’engrenage puis un second quelque jours plus tard quand le même Fango me conseilla de prendra une deuxième licence mais dans le club FFA de ma commune : le S.A.C ….. le Sport Athlétique Caussadais …..

Tous ces termes techniques que je vous balance çi dessus : licence, FFA …. N’était pour moi à l’époque qu’un jargon incompréhensible que j’essayais de traduire simplement à mes parents afin de les persuader , sans pour autant plomber leur budget, de la nécessité pour la cause nationale que je prisse une licence au sein du dit Club (ouf ….)

 

Le S.A.Caussade, était une petite structure familiale, une entente entre deux petites villes voisines, Caussade et Septfonds dont les dirigeants étaient les parents des athlètes, plus familial que ça, tu peux pas ;

On nous offrit un joli maillot blanc et bleu à manches longue avec un joli écusson aux armes de la ville, c’était l’étendard qu’il faudrait désormais défendre et j’étais très fier de le porter. C’est depuis cette époque que j’ai toujours porté fièrement les couleurs du Club ou de l’Asso pour laquelle je courais.

 

 

C’est ainsi que mon emploi du temps pour les 4 ans à venir allait se décortiquer ainsi :

LUNDI : Repos (devoirs)

MARDI : EPS + Entraînement Club (18h-20h)

MERCREDI : Sport UNSS : 1er trimestre Cross country, 2eme trimestre Hand ball, 3eme trimestre: athlétisme.

JEUDI : EPS (1 heure, trop court)

VENDREDI : Entraînement Club (18h-20h)

SAMEDI : devoirs + copains

DIMANCHE : compétitions, au moins un dimanche sur deux.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Mohea HUSSON
  • 1. Mohea HUSSON | 08/12/2020

Ajouter un commentaire